VIVANT2-toiles-3.jpg



Compagnie Buchinger'Boot

Vu le Mardi 3 novembre 2009 au Théâtre Massalia à Marseille.

Opéra fantastique de Marionnettes
Spectacle de Patricks Sims
Bande son de Ergo Phizmiz
Tout public à partir de 8 ans.
Durée : 1 heure                                                                           

Création 2009                                                                            

Un bel univers, une scénographie riche et travaillée, de superbes marionnettes aux multiples formes, expressions, rythmes... Une création dotée d'un magnifique potentiel, peut-être trop dense et exigeant, qui mériterait d'être simplifié pour porter toute sa force et sa poésie.

Le spectacle s'ouvre sur un lieu enneigé, un rideau blanc et transparent se lève pour inviter au voyage.
Dans cette belle ouverture, un ours s'avance et renifle l'air... Puis apparaît une fourmi dont les aventures et les rencontres vont nous être contées. 
Une atmosphère ouatée, où le plateau est rempli de multiples drapés blancs, est  peu à peu habité par de multiples personnages dont les périples vont se mélanger.
Le spectacle est nourri de plusieurs histoires issues de la mythologies et des  coutumes inuits ancestrales.
L'enchevêtrement de toutes ces histoires fini par noyer l'esprit et lui faire perdre le fil de la toute première !

La mise-en-scène est exigeante, les marionnettistes doivent être calés sur une bande son à la seconde près et comme ils changent d'espace, d'objets, d'histoires à plusieurs reprises, les petits décalages se sont multipliés et font sortir le spectateur du voyage proposé.
La bande son se compose d'échantillons de musique inuit traditionnelle, de sons provenant des fonds de mers, des gémissements des baleines, du craquement des icebergs et d'instruments détournés. Elle comporte de très beaux passages et porte de lointaines images oniriques des pôles extrêmes de la terre. Malheureusement son omniprésence, l'absence de ruptures finissent par lui faire défaut.

Ce spectacle aux aspects merveilleux est fourni de tellement d'idées, de changements, de manipulations, de minuties que les marionnettistes n'ont pas le temps de s'installer et le public non plus.

Néanmoins, comme c'est une création et que cette représentation était dans les balbutiements de cet opéra, avec le temps elle va sûrement se bonifier...






Retour à l'accueil