la vie rêvéeSpectacle de la compagnie Pepi Morena (34), vu le 20/11/2014 au Carré Rondelet de Montpellier (34).


De et avec: Sylvie Bousquet

Mise en scène: Luca Franceschi.


VIVANT-3-COEURS-5Genre : Clown théâtre

Public : Tout public

Durée : 1h15

 

Pepi est une femme « comme il faut », quadragénaire au style démodé, prof. d’anglais, à la fois distraite et cadrée. Voilà comment Sylvie Bousquet annonce le personnage de Pepi à laquelle on peut ajouter quelques traits de caractère marquants comme extravagante, sensuelle, hyperémotive, dispersée voire carrément maniaco-dépressive. Le décor est minimaliste : un paravent cachant l'entrée de son appartement, un pan de mur avec un portrait de Clark Gable, une table et une chaise où Pepi fait ses corrections.

 

Pepi rentre chez elle le soir, après avoir ouvert et refermé toute une série de verrous et consulté le répondeur - « vous n'avez aucun message » -, elle retrouve son univers kitsch, accompagnée d'une chanson improbable chantée par Jeanne Moreau, « La fourmi ». Après avoir délaissé la correction des copies de l'interrogation d'anglais, déjà contrariée par un dossier récalcitrant, elle danse un tango passionné avec... son balai : un amour impossible bien que réellement sensuel. De retour à ses copies et dans ses rêveries clownesques, elle ne prend pas garde au coup de téléphone et, quand c'est le répondeur qui décroche, c'est Paul qui parle. Paul, ce collègue si séduisant qu'elle n'a jamais osé aborder, dont elle est secrètement amoureuse, et qui l'invite chez lui. Là c'est la vie rêvée, le rêve de sa vie, tellement angoissant ; que va-t-elle faire ? Comment s'habiller ? Que lui dire ? Tous ses fantasmes viennent alors en cascade si bien que le temps passe et que l'heure tourne, et Paul qui rappelle : « J'ai attendu, vous n'êtes pas venue... » et là c'est le drame. Une solution : le kit thérapie, une chanson, une danse avec un spectateur et le bonheur revient. Le dernier tableau est encore un rêve mais encore plus échevelé et sensuel.

 

Tout cet univers burlesque et poétique emmène le spectateur dans une vision humoristique d'un certain travers qui nous guette tous : comment passer à côté du cours de sa vie juste par distraction, par rêverie. Sylvie Bousquet possède bien tous les atouts de la comédie clownesque pour nous émouvoir et nous faire rire avec son personnage si attachant.

 

Daniourk

(photo: http://www.pepimorena.com/une_vie_revee.html )

Retour à l'accueil