spectacle_sherlock.jpgSpectacle de Julien Masdoua par la Compagnie de Capitaine. Vu au festival d'Avignon 2014 à 18h à Art en Scène Théâtre.

 

Interprète(s) : Julien Masdoua, Robert Tousseul, Marion Trintignant, Philippe Hassler, Vincent Cal 

Régisseur : Grégory Daubas 
Costumier : Thomas Laporte 

 

vivant-3-toiles-4Durée : 1h40

 

 

 

 

 

Tout le monde connaît Sherlock Holmes, bien sûr, mais c’est la première fois que je vois le héros de Sir Arthur Conan Doyle mis à l’honneur dans un spectacle. C’est la Compagnie du Capitaine qui s’en charge ici et plus particulièrement Julien Masdoua qui écrit et met en scène ce personnage si connu et peut être à la fois méconnu. L’humour est le maître mot dans cette compagnie qui a commis déjà moultes spectacles et qui nous vient de l’Hérault. Une fois de plus, je reconnais le style de Julien Masdoua, l’autodérision, le décalage, et le sens de l’improvisation.

Le spectacle commence dehors sur la place devant le théâtre, j’aime beaucoup ce décloisonnement de l’espace scénique, cela change les codes, l’acteur se met en danger. C’est de bon augure pour la suite.

Je connais, pour les avoir lu, les écrits d’Arthur Conan Doyle et je suis heureuse de retrouver dans la proposition de Julien Masdoua un condensé des éléments les plus connus, revisités avec intelligence et surtout humour. Le public rit de bon cœur face à la troupe nombreuse qui enchaîne les gags. Les comédiens sont justes et nous prenons un vrai plaisir à découvrir un Sherlock Holmes espiègle incarné par Julien Masdoua. Je n'ai pas été déçu par sa façon désopilante de jouer du violon...

Au regard de la chaleur qui règne dans  la salle et de l’étroitesse des bancs sur lesquels nous sommes assis, je trouve que le spectacle est un peu long (1h40). C’est un peu dommage car la fin est originale, surprenante et en même temps dans l’état d’esprit des romans sur Sherlock Holmes. Je ne peux en dire plus, je me dois de vous laisser découvrir le revirement de situation ultime...

Un bon spectacle donc, fidèle à l’identité de la Compagnie du Capitaine et qui donne une image décalée du fameux détective.

 

Marie-Madeleine Pons

Retour à l'accueil