De Nathalie Papin (l’Ecole des Loisirs)

Cie Rouges les Anges (31)

Avignon OFF 2012, Collège de la Salle, 10 h 45 du 7 au 28 juillet

 

Comédiens manipulateurs : Laëtitia Besson, Jano Bonnin, Roland Gigoi

Mise en scène Laurence Belet

Durée 1 h

Tout public à partir de  7 ans

 

  VIVANT-3-COEURS-5.jpg

 

 

 

 

 

 

le pays de rien

Dès le début le spectateur est séduit par la beauté du décor, celle des marionnettes, les éclairages.

Nous sommes au Pays de Rien, un pays qui n’a plus rien. Ah si, un roi ! Et sa fille, une petite princesse qui s’ennuie, mais qui s’ennuie, dans un pays vide ! Elle n’a même pas le droit de soupirer, puisque son père veut tout maîtriser. Il met en cage toutes les émotions (ainsi que les soupirs de la princesse !) , il capture les couleurs pour les noyer dans un lac. Son royaume est protégé. Fermé. Fait de murs de cages qui se déplacent suivant son humeur, de cages partout,  suspendues, bien fermées, à double tour pour certaines !

Un jeune homme à la recherche d’une terre d’asile  pour des enfants errants, chargés de leurs sacs pleins de rêves, s’introduit et convainc la princesse de faire pression sur son père pour qu’il accueille les enfants, dans ce pays de rien où il y a tant de place.

 

Parfaitement maîtrisés, portés par des choix musicaux judicieux,  jeux de lumières et vidéo  font partie intégrante d’un spectacle au cours duquel  les manipulateurs vont peu à peu s’identifier et se libérer de leur marionnette, jusqu’à ce que la princesse et le jeune homme reprennent forme humaine,  affranchis du Pays de rien, ouvrant les portes au monde extérieur.

Esthétiquement et philosophiquement, ce spectacle est magnifique, à voir  en famille, pour le plaisir des yeux bien sûr, mais aussi  pour les questions qu’il  pose,  sur le pouvoir, le libre arbitre, la révolte, la liberté.

 

 

Retour à l'accueil