les-aventures-de-condom.jpgSpectacle de la compagnie Les Maladroits, rassemblé dans un lot de 4 spectacles autour du nom « Petites formes brèves relativement courtes », vu le 25 Juillet 2013 à 15h30 au Square Chabas dans le cadre du festival Off de Chalon dans la Rue.

 

VIVANT2-toiles-3Genre : Théâtre d’objets

 Création : 2013

Durée : 20 min

Jauge : 40 personnes

À partir de 12 ans

 

 

Spectacle intimiste, nous rentrons dans la caisse d’un 33 tonnes aménagée en deux salles de spectacles. Le marionnettiste est déjà là, tout en noir. Il nous attend sans broncher. Commence le spectacle. On le voit sortir une capote. Rien d’étonnant, vu le nom du spectacle… Puis il la déroule consciencieusement avec un air distant et visiblement interloqué, étonné par cette « chose ». En quelques manipulations, la capote devient (le jeune ?) Condom, un personnage muet qui va rencontrer différentes autres petites capotes qui n’auront qu’un seul mot à la bouche : l’Orgasme. As-tu déjà eu un orgasme ? Combien ? Avec qui le dernier ? Comment était le premier ? Dans ce qui semble être un parcours « initiatique », Condom va être ballotté par les uns et les autres, confronté à une sorte de pression sociale où règne le dogme de la performance, de l’expérience, de l’identité sexuelle, et qui ne laisse pas de place à la simplicité.

 

Je trouve très délicat d’écrire (et jouer) un spectacle sur ce thème, le risque étant de tomber dans le graveleux, le romantisme niais ou de se faire piéger par des généralités. Ici, ni l’un, ni l’autre, ni le troisième. Le sujet est traité avec simplicité, sans donner de leçons, en posant juste des questions… mais cette profusion de capotes et cette surexploitation du mot orgasme ont été pour moi autant d’obstacles à occulter, pour apprécier le reste. Peut-être qu’une utilisation plus légère et drôle des préservatifs comme marionnettes m’aurait permis de chasser ce mal à l’aise qui me guettait. L’humour (présent au début du spectacle mais qui s’estompe un peu par la suite) est pour moi est bon moyen d’aborder des sujets délicats. Par ailleurs, j’ai été un peu déçu par la fin, dont j’attendais plus de sens. Il est cependant certain que j'aurais du prendre plus de temps pour aller voir les 3 autres spectacles, et ainsi apprécier la globalité de la proposition…

Retour à l'accueil