VIVANT2-toiles-3.jpg


Compagnie Soliluna (13)

Durée 1 h 15

 

Spectacle vu le 9 janvier 2010 au Grand Mélo à Jacou (34).

 

En ce mois de janvier et pour 3 semaines, Christian Dob accueille Louise Bouriffé au Grand Mélo pour la création de son nouveau spectacle.

 

Après « Des Papillons dans l’abat jour », Louise se lance dans de nouvelles aventures et part à la découverte des Etats-Unis d’Amérique, en voyage « semi-organisé », accompagnée de son amie Maryse.

 

Le spectacle commence… par la fin ! Alors que Louise et son amie, de retour du voyage, attendent le beau-frère de Louise (l’un des fameux chasseurs), beau-frère qui doit les récupérer à l’aéroport, et qui est évidemment en retard ! Pour meubler l’attente, Louise entreprend de nous conter leur périple chez les Américains..

 

Du départ en avion à côté d’un sumo, à la visite du Texas (avec animation barbecue géant et spectacle de cow boys), au passage par les studios d’Hollywood (assorti d’une évocation cinématographique et d’une irrésistible imitation  d’Orane Demasis), jusqu’à, on ne sait trop comment, une plongée dans la mythologie grecque avec Médée, tout y passe, avec force grimaces et transformations vestimentaires à peu de frais !! En fin de prestation, Louise nous a gratifiés d’un « bonus » issu de ses précédents spectacles, le  sketch de la randonnée, parfaitement bien observé et évocateur pour tous ceux qui comme moi,  pratiquent ce sport !

 

C’était la troisième représentation de ce tout nouveau spectacle, qui doit trouver son rythme et se structurer. En effet, après un démarrage un peu lent,  l’ensemble  ensuite est inégal et manque de fluidité, le lien entre les différents sketches n’étant pas évident.  Enfin, pour ma part, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de grimaces, qui finalement nous éloignent de ce qui fait la spécificité du personnage de Louise, qui se disperse dans trop de facéties à la de Funès. Le public, peu nombreux ce soir là probablement à cause du froid et de la neige, a eu du mal à se dérider (au moins en début de spectacle), et à « porter » la comédienne, heureusement toujours aussi dynamique !.

 

Mais le spectacle est prometteur, donnons lui le temps de « mûrir » !!

 

Cathy de Toledo

Retour à l'accueil