Spectacle de la Cie Jeux de Mains, Jjeux de Vilains (84), vu le 04 octobre 2014, à Vergèze (30), dans le cadre du 12ème  Forum Art Pantin.


VIVANT2-toiles-3Genre : Lectures, théâtre et marionnettes

Avec : Marion Lalauze et Emilie Martinez

Public : Tout public à partir de 7 ans

Durée : 45 min

Création 2014


Après le spectacle « Je n’ai absolument pas peur du loup » découvert au Festival d’Avignon en 2013, j’attendais de retrouver la Compagnie Jeux de Mains, Jeux de Vilains sur le même registre, ce qui ne fut pas vraiment le cas… Les deux comédiennes sur scène, entièrement visibles, et pas seulement leurs mains, se servent de tout leur corps, ô combien d’ailleurs !


Au cours du  spectacle, trois contes traditionnels sont abordés, « Le Prince Miaou », conte indonésien, « L’enfant éléphant » d’après Rudyard Kipling, et « le Roi Grenouille » des frères Grimm. Dans une mise en scène dépouillée,  les comédiennes utilisent en quelque sorte « les moyens du bord », pour mettre en scène ces histoires, toutes relatives à des personnages « non conformes », des « erreurs de la nature », qui vont devoir agir, changer, se métamorphoser, pour pouvoir vivre…  

Les comédiennes piochent dans un tas de vêtements abandonnés sur un côté de l’espace scénique, et détournés pour figurer les personnages (plusieurs petites robes accrochées sur un fil représentent la fratrie, et un petit body de bébé le prince Miaou). Elles se servent également de leur corps, de manière parfois un peu inattendue, voire osée dans le deuxième conte, et n’hésitent pas à se barbouiller de peinture verte au fil du dernier conte !


Sortes de lectures théâtralisées, assez inventives, ces trois contes, issus d’une commande institutionnelle, ont été rassemblés en un spectacle qui peut trouver sa place dans de petits espaces, peu équipés, des médiathèques, et en milieu scolaire.

 

Cathy de Toledo 

Retour à l'accueil