vivant-3-toiles-4.jpg 

   

Vu le 24 septembre 2010 au café-théâtre  Le complexe du rire (69001).

 

One-woman show de et avec Naho DA PIEDADE 

Durée : 1h15

 

sp_40494_g-copie-1.jpgEt c’est parti… le spectacle commence avec cette musique d’enfer, et tel Rocky sur son Ring, Naho fait une entrée fracassanteen boxeuse rock and roll.

On sent tout de suite avec quelle énergie elle va mener son spectacle qui brosse des portraits de femmes aussi différentes que la concierge malveillante, la mama africaine en boubou et coiffe qui va se faire faire des nattes, ou – petit bijou ! – l’hôtessede messagerie rose dans le rôle du petit chaperon rouge sans culotte, perdu dans la forêt face au gros relou (le grand méchant loup).

C’est en grande professionnelle qu’elle fait participer le public, le bouscule, le remue, le charme !- il faut être gonflé pour faire mimer aux filles de l’assistance des soupirs orgasmiques et aux garçons des hurlements de loup en rut à la Tex Avery - mais, apparemment avec la volonté qui est la sienne rien ne lui résiste et on sent qu’elle a dû se battre pour en arriver là, pour s’imposer sur la scène mais aussi dans la vie en faisant face aux différences, à ses différences et en les exploitant pour notre plus grand plaisir !

naho-elles-sont-toutes-folles-325210.jpg

 

Le spectacle est ponctué d’intermèdes musicaux sur lesquels Naho danse et bouge à une vitesse surprenante. Le choix musical (Nina Simone ou Aretha Franklin) donne le ton et le rythme de ce show. Le final sur Freedom est époustouflant et nous permet de nous remettre un peu de nos émotions. Bonne santé et beaucoup de succès à Naho que l’on a hâte de voir dans son prochain spectacle « gratin de courge à l’Elysée ».

 

 

 

 

Retour à l'accueil