http://69.agendaculturel.fr/static/im/event/2012/01/24/pierre-loup-jpg-rg8nis.jpgSpectacle de la compagnie Heavy Fingers/AMD Prod (69), vu à l'espace Alya (tous les jours à 16h20) lors du festival Off d'Avignon.

D’après le texte de Prokofiev

Musique originale d'Arnaud Jourdy

Musiciens :  Jacques Ponthus, Arnaud Jourdy, Manuel Fillat, Maxime Curtelin,

Comédien : Ludovic Vernu
Metteur en scène : Cédric Marchal

Durée 50 mn

Jeune public à partir de 3 ans

vivant-3-toiles-4.jpg

Voilà un chef d’orchestre bien embêté qui a le projet de créer « Pierre et le Loup » de Prokofiev…

Il nous explique les motivations du compositeur lorsqu’il créa cette pièce musicale, souhaitant faire découvrir aux enfants les instruments de l’orchestre philarmonique. D’une petite mallette, il extirpe tout ce qui compose l’environnement de l’histoire, les éléments du décor, les personnages... tout en brossant les principales lignes du scénario. Mais voilà qu’on lui refuse l’orchestre indispensable à son projet ! Quatre saxophonistes qui sont, eux, disponibles, lui proposent alors leur aide. Bien que d’abord  sceptique, il finit par leur faire confiance, séduit par leur motivation. Et c’est pourquoi le titre est devenu « Pierre AND THE loup », car nous sommes maintenant dans un nouvel environnement musical, plutôt jazzy, agrémenté d’autres harmonies très variées (salsa, reggae, funk).  La partition musicale a été réadaptée pour un quatuor de saxophonistes, qui incarnent  tous ensemble (et tour à tour) les protagonistes de cette aventure. L’histoire est rigoureusement la même et, dans un décor qui passe de maquette à grandeur nature, notre chef d’orchestre/conteur nous accompagne dans les aventures de petit Pierre face au Loup.

Plutôt  inconditionnelle de Pierre et le Loup, et amatrice de jazz, cette adaptation de la pièce musicale de Prokofiev me semble être une réussite. D’aucuns puristes y verront  un sacrilège, et penseront peut être que le but du compositeur a été dénaturé, mais qu’importe. L’essentiel n’est il pas de faire découvrir la musique ? Cette adaptation pour les cuivres pourra  être proposée dans certains festivals de jazz, à l’attention particulière du jeune public, tout en restant dans la thématique, et en offrant l’opportunité de rassembler toute la famille.

Retour à l'accueil