vivant-3-toiles-4.jpg

 

Vizille s’associe cette année au FITA (Festival International de Théâtre Action) en accueillant une soirée particulière où l’action se déroulera d’abord dans la rue puis dans le ventre d’un camion. Nous y étions le mardi 23 novembre 2010, pour la séance de 21h. L’écriture a démarré en 2007 et la création date de 2008.

 

- Public : à destination surtout des adultes et ados
- Durée : 1h environ

 

Distribution :
- Conception et mise en scène : Jacques Souvant
- Collaboration artistique : Isabelle Rivoal
- Jeu : Frank Baruk, Hakim Djaziri, Gilles Guelblum, Tella Kpomahou, Minman Ma et Frédérick Souvant  

  

Blog collectif-bonheur interieur brut ticketLe collectif Bonheur Intérieur Brut (BIB) a fait sortir le théâtre des murs, un théâtre qui se veut reflets de nos sociétés et interrogations pour les spectateurs. Ceci, nous le savions et nous n’avons pas été étonnés qu’une fois la porte de la P’tite salle franchie le passeur nous enjoigne de le suivre dans les ruelles de la ville. Le passeur, c’est King Phone, le " meilleur ", celui qui prétend emmmener ses ouailles vers l’Ailleurs de la Terre Promise, le " Paradis ". Cet Ailleurs tant attendu, pour lequel chacun(e) d’entre nous avait un ticket, se révèlera être l’antre obscure d’un camion "clandestin". Quant à l’issue... ? La forme, c’est celle qui consiste à mettre le(s) spectateur(s) " en situation(s) ". Un choix de la compagnie qui espère ainsi sensibiliser, voire bousculer les consciences. Nous avons eu un peu froid, mais rien en comparaison de ce que vivent celles et ceux qui cherchent à échapper à leur(s) condition(s) ! Nous avons pressé le pas, avec quelques paroles du facilitateur pour que nous nous regroupions et que nous fassions fissa, mais pas de quoi fouetter un chat en comparaison à la fuite forcée de celles et ceux qui tentent le tout pour le tout. Nous avons senti les vibrations du camion, entendu les coups sur la tôle, les aboiements des chiens et la radio témoigner, mais en somme un reflet modéré des réalités de celles et ceux qui n’ont pas le choix et prennent tous les risques...

Alors vient la question, celle qui consiste à se demander si c’est bien utile, si c’est suffisant, si des comédiens peuvent aller plus loin et nous bousculer davantage. Pour notre part, mais qui n’était visiblement pas celle de toutes et tous, nous aurions pu être plus " égratignés " au passage.

 

Contact Service Culturel de Vizille : http://sortiravizille.com/

Retour à l'accueil