vivant-3-toiles-4.jpg

La Faïencerie de la Tronche a reçu un trio originaire de Toulouse (31), le mercredi 18 mai 2011, avec leur création 2010.

  Blog-famille-goldini-Travel.jpg

- Tout public
- Durée : 50 mn

 

Distribution :
- Circassiens : Hugues Amsler et Charlotte Courpie
- Régisseur, technicien, constructeur, comédien, présentateur : Frank Breuil
- Metteur en scène : Albin Warette 

 

L’ambiance était estivale, avec chaleur, soleil et public avec ou sans chapeaux. Installés sur les gradins, les spectateurs attendaient que le spectacle commence. Devant eux : une mini piste ronde, piste de cirque avec une "entrée" bardée de rideaux de velours noir. Et comme le cirque a besoin de roulements de tambour(s) autant que de paillettes, les artistes ont mis à contribution une personne du public pour jouer aux moments opportuns et selon le code connu de tous, d’une fine alliance de symballe, cuillère et perceuse. Le cabaret auto-porté et de proximité était alors prêt à lever le rideau sur "magie, paillettes et émotion". Prêt, Monsieur Loyal ? Un "tour du monde" avec :
- Sergeï et Tatiana, pour un numéro à la Broadway, tout en mouvements de jambes et équilibres, sans oublier le rouleau de chatertone
- Fred et Ginger, en clin d’oeil cinéma muet, sur fond d’amour à claquettes et glissement hip hop casquette renversée
- Gino et Gina, en rythmes de tchatcha-mambo, quand bébé crie famine dans les coulisses et qu’on frise la "cata " maladresse du numéro simili tronqué-improviséBlog-famille-goldini-Trav2.jpg
- le plateau qui tourne à l’apparition du Flamboyant Cartajax le magicien qui porrait bien perdre la face...
- Isis et Osiris qui manquent ne pas entrer en scène et dont on entend les éclats de voix d’une scène de ménage fortuite et qui surenchérissent les numéros de cylindres empilés
- pour finir le "solo" d’Isis prête à passer la ceinture de Kung Fu V’là qu’il faut donc rouler le rouleau de moquette et engager le final sur un air à la viennoise, avec ballons à percer et feu d’artifice uniquement sonore. Soyons rassurés : la relève est assurée, avec Junior dans son landeau, qui n’a pas montré le bout de son museau...

 

Ce fut un moment convivial, quand rire et s’émouvoir font du bien. Un temps "chapeaux de soleil", comme un avant goût des vacances et des spectacles en festivals. Ces trois-là tout en énergie(s) nous ont transmis, par leurs mimiques et leur bonhommie, jeunesse, fraîcheur, joie et bonne humeur. Vraiment sympa !

 

Web Faïencerie :http://www.la-faiencerie.fr/

Retour à l'accueil