vivant-3-toiles-4.jpg

Thomas Guerry et Camille Rocailleux, directeurs artistiques de la Cie Propos créée en 1991, nous ont fait décourir cette pièce dansée sur le plateau de la Rampe d’Echirolles (38) le mardi 29 mars 2011.

 

- Tout public
- Durée : 52 mn

 

Distribution :
- Direction artistique, mise en scène et chorégraphie : Thomas Guerry
- Musicien, compositeur et metteur en scène : Camille Rocailleux
- Percussionnistes : Clément Ducol et Matthieu Benigno
- Danseuse : Anne-Cécile Chane Tune
- Mime : Emilien Gobart

   

 Blog-cie-propos-traverse.jpg

 

Un simili espace cuisine reconstitué, espace désuet et vieillot. L’homme qui vit dans cet appartement a des gestes mécaniques, comme si tout était tracé, immuable, sans surprise(s). La proposition nous parle de conditionnement, d’habitudes rassurantes peut-être, enfermantes probablement.

Puis survient l’improbable, l’inattendu : d’abord annoncé par des tressautements et tressaillements, puis formalisé par la fille à la robe bleue puis l’homme à l’habit rose bonbon. Ceci va immanquablement bousculer cet univers millimétré et le transfigurer, le faire tanguer par le truchement du clônage et de la démultiplication. Entre" tangotage" et tocs, onomatopées et anicroches, poétique et décalages. C’est la rythmique du quotidien, les transports et amplifications sonores, selon une utilisation du décor mouvant comme caisse de résonance(s). Le tout mené tambour battant par des allumés en verve, qui croisent les univers actuels et font là une proposition qui s’adresse à tous, des plus jeunes qui s’expriment par un rire réactif, aux plus "adultes" chez qui les situations trouvent leurs échos.

Une savoureuse balade qui mélange les genres et établit des ponts visuels, musicaux, charnels entre les disciplines. Certains pourront penser que cet éclectisme peut friser la dispersion. Nous, nous recevons ça comme une ouverture qui fend l’immobilisme. Nous aimons.

Lorsque nous le pouvons, nous essayons d’aller voir différentes productions d’artistes et compagnies, afin d’avoir un regard plus large sur le travail entrepris et les évolutions de leurs parcours. Nous considérons que c’est un enrichissement et que cela nous permet de préciser notre point de vue. Ainsi nous offrons-vous la possibilité de suivre en partie le cheminement de la Cie Arcosm en vous rendant aux articles suivants :
- Lisa, 2008
> DéBatailles 

 

Web la Rampe : http://www.ville-echirolles.fr/sortir/larampe/larampe.html

Photo : Thibault RAS

Retour à l'accueil