Spectacle de la compagnie  « Grenier de Toulouse » (31)   un fil 2

vu au Collège de la salle le 17 juillet à 17h20, lors du festival Off d’Avignon.

  VIVANT-3-COEURS-5 

Auteur : Georges Feydeau

Mise en scène : Pierre Matras

Interprètes : Muriel Darras et Pierre Matras

Lumière : Serge Wolff

 

Spectacle tout public

Durée : 1h40

   

Chaque année le festival Off d’Avignon nous propose une ou plusieurs pièces de Feydeau plus ou moins réussies, c’est donc un peu hésitante que je suis allée voir « un fil à la patte » par  «le Grenier de Toulouse », compagnie que je ne connaissais pas.

 

Un ouvreur nous accueille puis, quelques minutes plus tard il se retrouve sur scène  pour nous annoncer que la représentation n’aura pas lieu : ses collègues ont pris la poudre d’escampette en laissant un petit mot « on en a marre de jouer du Feydeau, on est parti monter un Duras. Bonne soirée quand même » !

Une deuxième comédienne le rejoint. Sur un rythme endiablé, nous voilà embarqués dans un vaudeville déjanté grâce aux deux comédiens qui endossent tous les rôles pendant les trois actes.

 

Sous nos yeux défilent Firmin le valet,  Marceline la vieille fille, Lucette Gautier la diva, Fernand Bois d’Enghien l’amant, Gontran de Chenneviette le  flambeur,  Ignace de Fontannet à l’haleine fétide, la baronne Duverger la future belle-mère, Bouzin le clerc de notaire libidineux, le général Irriga colérique, Antonio l’interprète, Viviane la prétendante…

 

En adaptant ce vaudeville,  Pierre Matras, sans trahir la trame, l’a modernisé en utilisant  des anachronismes hilarants, des bruitages farfelus, des interprétations façon Western ou façon haka… Le subterfuge fonctionne de bout en bout, les comédiens brouillent les cartes, interpellent le public et les techniciens.

 

Courez voir « Un fil à la patte », ce spectacle déjanté, subtil, innovant avec des  comédiens extraordinaires. Le public a applaudi à tout rompre. Bref, une très belle surprise.

      

Retour à l'accueil